Recettes de cuisine au chocolat
Accueil
Gâteau au chocolat
Mousse au chocolat
Fondant au chocolat
Fondue au chocolat
Boissons chocolatées
Autres recettes au chocolat
Histoire du chocolat
Propriétés du chocolat
Chocolat noir, blanc ou praliné?
En savoir plus ...
Cuisine Chocolat - Propriétés du chocolat

Propriétés du chocolat


En plus d’être goûteux, intense, délicieux, fondant, tendre et parfumé,
le chocolat possède des valeurs énergétiques incontestables et reconnues.

Il contient des glucides et des lipides, des antioxydants les fameux flavonoïdes, du magnésium. Toutes ces substances en font un aliment aux vertus énergisantes, véhiculant notamment l’adrénaline. Par contre contrairement à la caféine, il n’a pratiquement pas d’effet sur le système nerveux central, il aurait même plutôt tendance à calmer les esprits. Il faut bien le dire, il est aussi aphrodisiaque depuis le temps des Mayas qui l’offraient aux cérémonies et aux rituels du mariage. Tout cela grâce à la phényléthylamine qui stimule la fabrication de dopamine. Le chocolat possède aussi des pouvoirs anti vieillissement grâce à la vitamine E, et aux flavonoïdes qui sont des antioxydants qui neutralisent les radicaux libres, mais ont aussi un effet positif sur le cœur.

 

Décontractant pour le corps et l’esprit le chocolat est riche en phosphore, en potassium et en fer. En infime quantité il comporte de l’anandamine, une molécule euphorisante. Le chocolat contient en fait plus de 300 substances, qui possèdent toutes leurs petites vertus. Il est donc tout à la fois un aliment et une thérapie. Il réconforte en cas de blues, mais il ne faut pas non plus en abuser sous peine de faire exploser son cholestérol. Quelques carrés par jour pour le sourire du cœur et du palais ! Exception faite de Noël et Pâques qui sont une ode chocolatière durant laquelle personne ne peut résister !

 

Pour la santé, le meilleur chocolat reste celui qui contient le moins possible de matières grasses et de sucres, et la palme du bien-être est remise au chocolat noir. Le chocolat au lait contient en effet beaucoup de lait et de sucres, quant au chocolat blanc, il contient peu ou pas de cacao. Manger du chocolat a toujours une connotation affective particulière, un sentiment entre le fait de succomber au plaisir, la culpabilité d’une morale judéo-chrétienne mêlée aux diktats de la mode, et le bonheur simple de croquer à pleine dent dans une tablette ou de se laisser envahir par l’intense saveur d’une mousse ou d’un fondant. Une extase onctueuse, aromatique, qui calme toutes les angoisses !

 
Copyright Cuisine Chocolat / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
En partenariat avec Régime / Régime alimentaire / Guide alimentaire / Stress