Recettes de cuisine au chocolat
Accueil
Gâteau au chocolat
Mousse au chocolat
Fondant au chocolat
Fondue au chocolat
Boissons chocolatées
Autres recettes au chocolat
Histoire du chocolat
Propriétés du chocolat
Chocolat noir, blanc ou praliné?
En savoir plus ...
Cuisine Chocolat - Histoire du chocolat

Histoire du chocolat


L’épopée du cacao remonte à 1000 ans av. J.-C.
Les populations de l'ancien Mexique le connaissaient déjà. Le cacaoyer était alors considéré comme « l’arbre des Dieux ».

Chez les Mayas qui le cultivaient, les graines étaient utilisées pour faire du troc, mais aussi à des fins thérapeutiques et lors de certains rituels d’offrandes. Le livre de la Genèse maya, le Popol Vuh, attribue la découverte du chocolat aux dieux. Elle raconte que cette boisson aurait été confectionnée lors de l'union naturelle du héros Hun Hunaphu avec une jeune fille de Xibalba, l'inframonde maya. Hun Hunaphu avait été décapité par les seigneurs de Xibalba. Sa tête fut ensuite pendue à un arbre mort qui donna miraculeusement des fruits en forme de calebasse appelés cabosses de cacao. La tête du héros cracha dans la main de la jeune fille, assurant ainsi sa fécondation magique. Le peuple maya s’en fit ainsi un préliminaire au mariage. Le cacao permettait aussi de purifier les jeunes enfants mayas lors des cérémonies, et d’accompagner les défunts vers l’au-delà.

 

Vers 1300 après J.-C., les Aztèques associèrent le chocolat à Xochiquetzal, la déesse de la fertilité et le consommaient sous une forme de boisson brute et amère appelée xocoatl et censée combattre la fatigue. Seuls les nobles et les guerriers consommaient du chocolat, car le cacao était une marchandise rare qu'il fallait importer depuis les vergers du Tabasco et du Soconuzco appartenant aux Mayas.

 

L’histoire raconte que Christophe Colomb ordonna de jeter par-dessus bord les fèves qu'il avait reçues des Amérindiens les prenant pour des excréments. Ce n'est donc que plus tard, en 1528, que Hernán Cortés eut le privilège d'être le premier à rapporter des fèves de cacao en Espagne, après l’avoir testé au Mexique dès 1519. Très vite, la consommation de cacao se répandit grâce aux missionnaires et aux conquistadores du Nouveau Monde, adouci par la découverte de la canne à sucre qui permettait alors d’enlever l’amertume de la boisson.

 

La première introduction du chocolat en Europe se fait à la cour du roi Charles Quint au XVIe siècle et devint très rapidement une ressource très appréciée de l'aristocratie et du clergé espagnol. Le chocolat s'étend alors dans les autres colonies espagnoles comme les Flandres et les Pays-Bas. En 1615, la France découvre le chocolat à Bayonne à l'occasion du mariage de l'infante espagnole Anne d'Autriche avec Louis XIII. Mais c'est Louis XIV et son épouse Marie-Thérèse d'Autriche qui font entrer le chocolat dans les habitudes de la cour du château de Versailles. Le chocolat est alors consommé chaud sous forme de boisson comme le café, mais ce privilège est réservé à la cour du roi. La marquise de Sévigné en est folle. Le peuple n’en goûte pas encore les saveurs. C’est l’installation des marchands juifs chassés d’Espagne dans le sud-ouest de la France qui le démocratisera le rendant accessible. Il devient alors un objet de négoce et de commerce qui se popularise et se conjugue en quelques produits dérivés.

 

Au début du XIXe siècle apparaissent les premières fabriques de chocolat en Europe avec les futurs grands noms de ce qui va devenir au milieu du siècle une industrie chocolatière. La première fabrique de France est fondée par le chocolatier Jules Pares, en 1814, dans les Pyrénées-Orientales. En 1815, le Hollandais Coenraad Johannes van Houten crée une première usine suivie quelques années plus tard par les Suisses Suchard (en 1824), Kohler (en 1828), Lindt et Tobler. En 1821, l'Anglais Cadbury produit le premier chocolat noir à croquer. Pour répondre aux besoins de l'industrie, les cacaoyers sont introduits en Afrique et les premières plantations créées. Apparaissent alors les chocolateries industrielles, principalement en France, en Suisse et aux Pays-Bas. En 1828, le Hollandais Coenraad Johannes van Houten dépose un brevet sur un cacao dégraissé plus digeste. Le chocolat est vendu comme un aliment bienfaisant, au grand bonheur des chocolatiers. 1830 voit l'apparition du chocolat aux noisettes inventé par Köhler et en 1847, les premières tablettes sont commercialisées. En 1870, Jean Tobler met au point le chocolat au lait, et Émile Meunier fait construire une usine moderne de production de chocolat à Noisiel en Seine-et-Marne qui diminue les coûts et rend le chocolat encore plus accessible. C’est l’effervescence totale autour de cette douceur que tout le monde s’arrache. En 1879, Rodolphe Lindt invente le chocolat fondant et crée sa première chocolaterie en Suisse. Le début des années 1880 marque le développement de l'industrie chocolatière belge avec l'apparition de la première chocolaterie Côte d'Or. Puis viendront partout dans le monde les barres chocolatées, mars, milkyway, nuts.

 

Depuis ses origines mexicaines et antiques, le chocolat a parcouru un long chemin d’affinage, et reste l’une des gourmandises les plus consommées au monde. Un produit hors du temps pour un plaisir intense !

 
Copyright Cuisine Chocolat / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
En partenariat avec Régime / Régime alimentaire / Guide alimentaire / Stress